Les tarifs des études RT2012

DROIT DE RÉPONSE DE KEEPLANET

14 OCT. 2013

Bien que je ne me sois pas permis de mettre en doute la réputation de personne, Keeplanet m’a adressé ce jour une LRAR comminatoire, dont l’objet est « Réponse à vos propos sur votre blog internet ». Bien sûr, plutôt que d’être accusé — sans plus de procès — de diffamation, j’aurais apprécié qu’ils interviennent ici ou qu’ils me contactent directement ; il ne s’agissait pas, dans cet article, de jeter l’opprobre sur qui que ce soit mais d’expliquer aux particuliers pourquoi les thermiciens indépendants comme moi ne peuvent pas faire de premier prix. Voici donc, dans l’intégralité et sans aucune modification, la réponse de Keeplanet, qui, quoiqu’il en soit, méritait un droit de réponse puisque plusieurs commentateurs évoquent cette société industrielle au CA de 115 000 €/mois :

Bonjour, Dirigeant et fondateur du bureau d’étude KeePlanet que vous semblez à priori connaitre, je me permets de vous écrire cette lettre afin de clarifier plusieurs points sur notre structure que vous semblez, au final, méconnaitre. Pour présenter la structure dans ses grandes lignes, aujourd’hui Keeplanet c’est : – 13 salariés en CDI (Aucun stagiaire actuellement, nos stagiaires sont embauchés dans 80% des cas, salariés BAC+3 ou BAC+5). – Plusieurs milliers d’études RT2012 à ce jour, un bon millier d’études BBC avant janvier 2013 (Donc contrôlés par les organismes certificateurs qui, si vous en avez fait l’expérience, sont plutôt pointilleux !). – En étroite collaboration avec l’ADEME, la région Alsace et la CCI qui nous suivent dans le développement de notre jeune structure innovante (Voir article point éco de juillet 2013) – Une certification NF bureau d’étude thermique en cours. Dans votre article « Les tarifs des études RT2012 », je me permets de remettre en cause le fondement de vos affirmations et vous invite : – A faire la différence entre le salaire net et le coût d’un salarié – A percevoir qu’un thermicien chez nous est aidé par 3 secrétaires dans les tâches administratives et échanges clients non techniques (Notamment l’édition d’attestation) et plusieurs serveurs pour générer les tâches automatiques (Mails de relance, facturation …). – A percevoir que nos métrés sont entièrement réalisés à la main (aucune utilisation du Gbxml par exemple), leur saisie a simplement été optimisée. En conclusion, notre notoriété grandissante étant en jeu dans la qualité de nos rendus il n’y a AUCUNE compression des salaires chez nous et AUCUNE impasse sur nos études. Un processus d’autocontrôle (thermicien différent) a d’ailleurs été mis en place pour cela. Je vous invite donc à rédiger un erratum en haut de page comme la loi l’impose lors de propos diffamatoires. Cordialement, M. PIERRE

Depuis le 1er janvier 2013, ça y est la RT2012 s’applique partout dans le neuf (ou presque mais ce serait trop long à expliquer) !

Les particuliers qui construisent cette année se doivent donc d’intégrer cette mise à jour de la réglementation thermique non sans une certaine panique :

« — Oui, allo, bonjour. Vous faites les attestations pour le permis de construire ?

— Heu oui, enfin, je fais des études thermiques réglementaires, oui…

— Ah bon, mais vous faites pas le certificat ?

— En réalité, l’attestation, c’est vous qui la signez, moi je fais l’étude qui justifie tout ça. Mais je peux toujours vous l’éditer si ça vous arrange.

— On m’a dit qu’on pouvait le faire soi-même, oui. Le logiciel coûte cher sinon ?!

— Heu…. vous avez des connaissances en thermique ?

— Il parait que c’est pas si compliqué…

— …

— Et sinon vous demandez combien pour une étude ? — Cela dépend de votre attente, si vous voulez une étude complète ou juste un calcul du BBio pour le permis de construire. Mais, grosso-modo, mes tarifs pour une étude complète sont entre 400 et 1000 € HT, avec une assistance illimitée à la conception. Cela varie en fonction de la complexité de votre projet* et de ces chances d’être conforme au premier coup. * En réalité, j’accorde des bonus/malus en fonction de l’occupation et de la compacité.

— J’ai un ami qui m’a dit qu’on pouvait avoir ça pour moins de 200 € ! — … »

Je ne voudrais pas encore étaler mes dons de médium zip myopera smiley mais, comme je l’avais « prédis », la RT2012 a attiré les convoitises des marchands du temple et voilà qu’on vous propose des études RT2012 pour moins cher qu’un Diagnostic de Performance Énergétique ! jester myopera smiley

Je ne sais pas quel salaire vous jugez qu’un thermicien mérite. Il sera difficile de juger aux diplômes parce qu’on peut se revendiquer thermicien avec un simple BAC pro comme avec un doctorat en énergétique comme ma pomme banana myopera smiley

Laissez-moi vous démontrer que tout le monde ne peut assurer un tel prix…

Prenons les choses à l’envers et imaginons un thermicien indépendant, comme moi, qui prétend à peine à un peu plus du SMIC par mois, disons 1 500€ net (avant impôts). C’est à la fois peu et beaucoup puisque c’est ce à quoi peut s’attendre une jeune infirmière mais bien moins que le salaire moyen des diplômés bac+2 qui se situe plutôt autour de 2 000 € en 2013. Ne parlons pas des bac+5 qui eux sont au-delà des 3 000 €, en moyenne.

Continuons dans la prospective et admettons que ce modeste thermicien s’aligne à 200 € ttc pour une étude réglementaire complète. Dans ce cas, si l’on tient compte d’un minimum de frais* (dont assurances), il lui faudra pas loin de 14 études par mois pour s’assurer le salaire annoncé plus haut. Et bien sûr, cela suppose que ce Stakhanov des temps modernes ne fassent que ça : aucun rendez-vous, aucune corvée administrative (la blague !), aucune autre activité que de faire tourner le moteur du CSTB plus de 150 h/mois. *vraiment minimum, celui que considère le fisc pour les micro-entreprises qui débutent à peine avec un logiciel et un ordinateur.

14 études par mois, cela donne à peine plus de 10 heures par étude, y compris l’attestation au permis de construire et celle à l’achèvement des travaux évidemment. party myopera smiley

Autant vous dire que, sans même compter les échanges avec l’architecte, sans prendre en compte les réunions avec le maître d’ouvrage, il me faut plus de 10 h pour étudier, même réglementairement, une maison individuelle.

Et pourtant, je crois, sans me vanter, avoir un minimum d’expérience et de diplôme whistle myopera smiley

Mais alors comment font-ils si mon petit thermicien indépendant ne vous prend même pas pour un pigeon ? Leur réponse est en général très simple : »Nous sommes particulièrement efficaces et avons optimisé tous les processus administratifs, comptables comme logiciels. Nous avons énormément travailler pour respecter votre pouvoir d’achat, diminuer notre marge et assurer un accompagnement des plus efficaces ».

Quand ils parlent d’optimisation de la relation avec le client, ils veulent dire qu’ils font tout en ligne et que c’est une énorme économie par rapport à la concurrence ?! Parce que vous croyez vraiment qu’aujourd’hui encore, il y a des bureaux d’études qui fonctionnent autrement ? Tous les bureaux d’études gèrent les échanges à distance, sauf… si le client s’y refuse ou n’en est pas capable.

Là où ces thermiciens low-costs annoncent gagner le plus de temps, c’est sur la modélisation thermique de votre maison. Et oui, bien sûr, ils sont en avance sur tout le monde pour mettre en place les métrés de votre bâtiment. Pourtant, on ne peut entièrement automatiser la modélisation thermique d’un bâtiment parce que l’enveloppe thermique n’est pas forcément l’enveloppe « visible ». Il y a des nuances entre les deux qui peuvent emmener des divergences terribles sur les résultats.

Alors comment font-ils réellement ? Je ne sais pas (pour Keeplanet, ce ne sont pas des stagiaires d’après son fondateur, cf. sa réponse ci-dessus), mais en tout cas, on ne peut payer un ingénieur que sur quelques heures avec 200€ !

J’imagine que là où ils font le plus d’économie (de temps), c’est sur les détails de la conception. Pour faire simple, je suppose qu’ils usent et abusent des valeurs par défaut de la réglementation sans chercher à modéliser de très près votre projet. En gros, ils dessinent la coquille de votre maison, entrent vos systèmes et pour le reste, usent d’un catalogue généraliste, en particulier sur les ponts thermiques ou l’inertie. Sans doute, également, que cette prestation à 200€ est une base et qu’il y a des options plus couteuses qui entrent en jeu…

Enfin, en moins de 5h, voilà votre bâtiment modélisé et ces performances simulées. La marge d’erreur est peut-être très forte mais bon qui vérifiera, pas vous c’est sûr*… Et puis, vous, client appâté par le prix, il vous importe peut-être finalement peu que le calcul soit faux, tant qu’on vous autorise à construire. Avec un peu de chance, vous ne consommerez pas le double de ce qui a été calculé et les moisissures se feront discrètes… * moi, je peux, avis aux entendeurs ! 🙂

Finalement, vivement qu’on sous-traite avec la Chine pour proposer des études à moins de 50€ !


Notes :

49 commentaires sur “Les tarifs des études RT2012

  1. Je suis heureux de voir une réaction aussi rapide et réconfortante ! :O Mon chiffrage avec bonus/malus a, j'espère, le mérite de rendre mes études accessibles à ceux qui, finalement, font le plus d'efforts d'un point de vue environnemental. Le tarif de 400€ HT est un prix que je pourrais accorder à un projet particulièrement efficace (très petit, très compact, peu de surface inutile, genre mini-maison). Mais, personne ne m'a encore présenté un tel projet :wait:

    1. Bonjour, je trouve que certains vont un peu fort dans leur réactions ; Mettez vous un peu à la place de ceux qui veulent faire construire et qui avant même d’avoir déposé le permis à la mairie doivent débourser des sommes conséquentes pour ces attestations et pour l’architecte qui devient presque obligatoire avec toutes ces normes. On ne peut plus faire ce qu’on veut chez soit ; je suis pourtant qq’un qui pense à la planète et qui au quotidien adopte une attitude écolo et économique. Moi j’ai un tout petit projet et on me propose en moyenne 500 euros TTC pour le BBIO et le CEP-TIC, 1500 euros l’archi : 2000 euros et je n’ai pas encore commencer quoique ce soit !! Mon projet : maison individuelle de 60 m² !! ça vous dit ?

      1. L’architecte n’est obligatoire que pour les projets de plus de 170 m2. Sur votre projet, vu le tarif dont vous parlez, il ne fera pas de suivi de chantier et ne vous apportera pas de garanties, par rapport au respect des normes. Un technicien d’études ou un maitre d’oeuvre sont parfaitement à même d’établir les plans pour vous, si vous n’êtes pas à même de le faire. Renseignez vous auprès de votre mairie, il y a probablement un architecte conseil, dépendant de la direction des territoires (ex équipement), qui pourra vous conseiller gratuitement.
        Concernant, la Rt 2012, si le travail est fait par un véritable bureau d’étude utilisant un logiciel agréé CSTB, vous aurez toutes les informations nécessaires et clairement lisibles.
        Petite information complémentaire : pour peut qu’ils prennent la peine de ce tenir au courant, les artisans connaissent aussi bien les normes de leur domaine d’activité que les architectes.
        Bon courage dans vos travaux

  2. MERCI! et encore le mot est faible.
    Oui, même cas ici en Franche Comté.. Quand on annonce 700€HT, on se fait traiter de voleurs, et les marchands de tapis à 200€ fleurissent.. même pas besoin de stagiaire, il est aisé de prendre n'importe quelle étude, de ne changer que la composition des parois, et vaguement l'orientation, la surface shon/shab.. Je pense qu'il est même possible de faire ce genre de "faux" en moins de 2h tout compris. qui va vérifier la saisie de la volumétrie de toute façon? Quand je vois le temps qu'on passe à faire ça comme si on était contrôlé par Promotelec.. et ce qui ressort de ces études low cost, ça me rend malade. Mais bon. Courage, comme les diagnostiqueurs low cost ils finiront par tomber bientôt, si de réels CRC se mettent en place en fin de chantier..

  3. Il semble effectivement que la concurrence soit rude…ce qui intéresse en fait pas mal de personnes (constructeur ou particulier) c'est d'avoir simplement le papier. le reste, ils n'en ont rien à faire. Je ne suis pas sûr que l'écrémage va se faire par le bas…comme sur les DPE, c'est le low cost qui risque de gagner. ca va discréditer les études RT 2012 (comme pour le DPE) et le résultat sera que les gars qui font du DPE se mettront aussi à faire des études RT 2012. Nous ne ferons que quelques études à droite à gauche pour des clients vraiment intéressés…Le constructeur va continuer à vendre l'étude RT 2012 800 euros mais il sous-traitera ceci 300 euros et se mettra 500 dans la poche…pour un gars qui fait 20 maisons : ca lui fera toujours 10'000 de plus à investir ailleurs (pub ou dans sa poche par exemple).

  4. Tu n'es pas à la page, mon vieux, c'est 150 euros TTC maintenant. Vive le progrès !
    Si je me base sur mon outil prévisionnel, le cout d'un thermicien à 1500 euros net, en ajoutant l'ensemble des charges sur les salaires et celles de fonctionnement, il faut qu'il réalise autour de 45000 euros HT par an de CA. Cela me donnait donc, sans considérer le temps administratif pour faire les devis, répondre au tel, aux mails, etc un peu moins de 4 h en moyenne pour faire toute l'étude de A à Z. Soit entre 280 et 320 études à 125 euros HT à sortir par an. Etant particulièrement peu efficace, je saurais quand à moi traiter autour de 30 projets d'optim par an. Donc cela m'amène 2 interrogations : soit je suis vraiment très très nul, soit je ne fais pas le même métier, ou en tout cas, je ne donne pas le même but à mon travail.
    Je propose que l'on récuse le terme thermiciens pour désigner ses structures : ce sont juste des "bornes de péages réglementaire" : appuyez sur le bouton, payez, circulez. Que l'on fasse des logiciels de calculs RT gratuits pour que les thermiciens puissent se concentrer sur ce qu'ils savent faire.

  5. Bonjour,Je réagis à votre boutade sur la sous-traitance en Chine.
    Dans mon domaine d'expertise, le transport aérien, j'ai été surpris de constater il n'y a pas si longtemps que les devis de masse et centrage (un document obligatoire qui atteste que le chargement de l'avion lui permet d'opérer dans son enveloppe de vol) étaient calculés en Inde ou en Afrique du Sud (pour la compagnie Lufthansa par exemple).
    On en est là pour économiser quelques euros par vol.Je pense qu'il y aura toujours une catégorie de maîtres d'ouvrage qui cherchera à réaliser des bâtiments low-cost.
    C'est une clientèle qui manifestement ne se tournera pas vers vous pour une étude de qualité.

  6. A priori certain low-cost sont sur la place depuis longtemps et ont réalisé du BBC labellisé en nombre ils ont donc nécessairement été contrôlés non ?

  7. J'ai fait mon étude chez keeplanet qui ont les tarifs que vous mentionnez et j'ai eu quelqu'un au bout du fil qui était loin d'être un stagiaire enfin il avait l'air compétent. Il m'a fait plusieurs études car j'avais quelques soucis avec mon poêle à bois pas assez performant. Enfin bref j'ai pas que eu un "papier", j'ai eu des explications pour comprendre les consos de ma maison et comment les optimiser.
    Et comme l'a dit la personne avant moi ils sont depuis longtemps dans la place, c'est pas des opportunistes.
    Voilà c'est mon coup de gueule car en France : tarif faible = faible qualité alors que pour mon exemple c'est loin d'être le cas.
    MAis je suis entièrement d'accord avec l'article, il y a beaucoup d'opportunistes qui ne doivent même pas faire d'étude… juste remettre un pdf bidouillé

  8. La question se pose sur le livrable.
    Si le livrable est seulement l'attestation de prise en compte de la RT ou bien l'étude complète. Bien des BET ne fournissent même pas le XML, seulement le papier à signer par le MO pour le dépôt. Pratique, impossible de vérifier quoi que ce soit, et ça suffit pour le PC.
    Si pour 200€ TTC sur une maison "classique" ils donnent l'étude des déperditions, avec dimensionnement par pièces du système de chauffage, le XML, l'attestation générée sur RT bâtiment pour faire gagner du temps au MO, qu'ils proposent la rectification du document en cas de modification de dernière minute, et qu'ils passent ne serait-ce qu'une heure au téléphone avec le MO pour l'aider sur ses choix, alors oui, OK. Demain je mets la clef sous la porte et je vais élever des moutons dans le Larzac. Mais j'en doute sérieusement. Pour info cette prestation est estimée (selon moi..) à 400-500€ HT suivant le projet. Le temps que l'on y passe est incompressible. Croyez vous réellement que des gens qui vendent une étude moins cher qu'un DPE soient capable aujourd'hui de répondre à vos attentes? Ou alors, vous ne respectez pas le métier. Vous ne pensez pas avoir besoin d'un BET car votre abonnement internet vous semble plus pertinent, et vous cherchez le coup de tampon que malheureusement ce BET semble seul à pouvoir vous donner, et que vous estimez aujourd'hui devoir se vendre moins cher que vos courses de la semaine.

  9. je suis thermicien et toute la journée je fais l’étude réglementaire. et j avoue que je fais pas trop comment descendre le tarif de nos études 600 à 1000 euros pour une maison. Peut être que les BE low cost se situe en partie à l'étranger donc moins de charge. Surtout que ces BE low cost doivent bosser sur des logiciels comme les nôtres. je travaille sur pléiades il me faut plus de 2h pour faire un projet aussi simple soit il…

  10. je suis également BET thermicien HVAC et nous réalisons entre autre des études réglementaires. Nous sommes également pour une étude complète entre 700 et 1000 euros pour une maison. nous ne faisons pas et ne souhaitons pas faire du low cost!

  11. Enfin !!! Je ne cesse d'expliquer la même chose à tous les "clients" potentiels qui me contactent pour une étude RT 2012 !!
    Nous sommes à un tarif de 475 € HT pour des projets de type maison individuelle, incluant l'étude RT 2012 avec optimisation de projet, dimensionnement des matériaux de construction et saisie de l'attestation PC, et l'on ose encore nous dire que nous sommes trop cher !
    Nous considérons faire un travail de qualité et nous passons donc du temps sur chaque étude et du fait de la concurrence déloyale de ces "bureaux d'études du net", nous peinons parfois à convaincre nos clients que nos tarifs sont justifiés et que si nous nous basions vraiment sur notre travail réel, nous pourrions augmenter un peu nos tarifs…. ce que nous ne faisons pas car cela reviendrait à nous condamner…
    D'après mes recherches sur Keepplanet, il semblerait que ces derniers passent 10 minutes sur la comptabilité grâce à leur commande en ligne et facture en ligne, 1h sur les métrés (sans doute grâce à un "outil" révolutionnaire développé en interne selon eux) mais qui malheureusement doit , 5 minutes de gestion clientèle (???) et enfin 4h30 sur les simulations et ajustements des choix de l'étude…. Et tout cela pour 199 € TTC soit 166 € HT. Cela me parait complètement fou et aberrant … ou alors ils font faire leurs études Chine et par des stagiaires de surcroit…En tout cas merci pour votre article qui défend enfin le professionnalisme des vrais Bureaux d'Études !

  12. bonjour olivier, en faisant de recherches sur les retours d'avis sur Keeplanet je suis tombé sur votre blog.pourriez vous me faire un devis concernant l'étude thermique de l'agrandissement(50m²) de ma maison, comment peut on procéder? cdlt a+

  13. Bienvenue dans le monde irréel du bâtiment messieurs les thermiciens. Personnellement, je travaille tjs avec le mm thermicien et puis c tout.
    Concernant la grande braderie de vos honos, je vous laisse imaginer (c'est un grand "vide grenier"!) avec les honos d'architecte, ainsi que le temps passé payé à 10euros/h!!Bienvenue

  14. À propos de Keeplanet
    Faire passer un droit de réponse pour une injonction d'un tribunal pour propos diffamatoires, c'est pas classe!

  15. Bonjour,
    Je réalise les mesures de perméabilité reglementaires dans et je viens d’avoir 2 clients qui ont eu une étude thermique réalisée par keeplanet.
    Je ne vais pas y aller par 4 chemins pour vous dire que leurs études sont hors règlementaires et qu’il faut les reprendre systématiquement car les métrés sont faux. Les psi sont faux. Les puissances des pac ou chaudière sont fausses. Voir même la zone !!!!!!!

    1er cas; sur un projet situé dans le 13, la synthèse de leur étude le situait en zone H1C!!!!! avec bien sur le BBio correspondant et des valeurs loufoques. Ca a été rectifié dans l’étude standardisé mais du coup les bbio n’ont rien a voir.
    C’est une maison qui avait une surface au sol d’ a peu près 170 m² avec 2 sortes de toiture un toit terrasse et une partie sous rampants. Résultat de l’étude, la toiture avait a peu près 70 m de plus que la surface au sol car la toiture terrasse avait la surface du plancher bas et la toiture sous rampants était de 66 m a peu près qui se rajoutaient aux 170 m de toiture terrasse
    3 allers retours pour leur faire modifier.
    les psi sont calculés forfaitairement en prenant les valeurs par défaut mais ils sont mesurés a la louche et ne correspondent pas a la réalité. On choisit bien sur les psi les psi bas. Ceux avec les rupteurs de pont thermiques sans le préciser au client qui du coup construit sans les rupteurs!!!!
    pour cette maison, le thermicien bac + 5 si on croit le fondateur de ce BET avait prévu deux PAC dont la puissance absorbée était de 7.9 kW chacune. Je vous laisse imaginer la puissance restituée 😉

    sur le projet 2, le métré était également faux au niveau du plancher haut mais ce même thermicien avait prévu un poêle a bois tout en rentrant les caractéristiques d’une PAC air /eau. Pour l’instant, je n’ai pas plus creusé…..

    En résumé une étude thermique a 500 ht, ce n’est pas cher. Par contre une étude thermique a 299 ttc chez un low cost, c’est hors de prix par rapport a la qualité plus que médiocre du travail

  16. Bonjour,

    je suis tombé sur ce blog par hasard et après avoir lu en diagonal (je l’avoue), il m’a semblé intéressant de vous faire part d’un éclaircissement. Je me présente je suis ingénieur en génie énergétique, je travaillé avant pour le N°1 mondiale de l’ingénierie thermique (mission de consultation pour la rédaction de l’équivalent d’une RT en Inde). Les BE en lignes mal-grès ce que l’on dit font des études thermiques correct par rapport à certains auto entrepreneures qui sont passé de pizzaïolo à consultant en thermique du bâtiment. Les BE dont vous parlez je les connais bien et je vous garanties qu’il ne gagne pas leur vie sur ingénierie qu’il font mais sur les produits qu’il place!!! Exemple sur ces sites ont va vous orienter sur une VMC de marque ALD… pour ne pas cité de nom avec même son prix TTC affiché, vous allez choisir cette dernière. Pensez vous que le fabriquant en question envoi simplement des chocolats pour Noel en remerciement??? Un autre site va vous proposez du courtage en travaux, un autre revendre vos coordonnées à 50 entreprises différentes et vous allez vous retrouvez harcelez!

    Maintenant cela doit être légal même si je trouve cela très limite vis à vis du client! Mais bon si la syntec ne dit rien….

    Pour moi une étude vaut de 700 à 1200€ TTC en fonction de l’accompagnement souhaité. Moins chère il y a forcément quelques choses.

    Et pour les outils révolutionnaires il ne faut pas croire au père Noël….

    1. Pour information, la répression des fraudes passe chez nous régulièrement suite à des plaintes de concurrents pour nous mettre des bâtons dans les roues mais ils constatent que tout se déroule normalement, nous ne plaçons aucun produit et nous générons nos revenus uniquement avec nos études RT 2012. Demandez à nos clients (nos avis sont certifiés AFNOR), ils sont satisfaits à 97%.

      Votre jalousie n’a d’égale que votre manque de remise en question de vos procédés obsolètes. La NF BET sera bientôt en place chez nous, preuve que la qualité passe avant tout.

      Keeplanet.

  17. Bonjour,
    je suis également mesureur en infiltrométrie et je ne peux qu’appuyer le message de cyril.
    Je suis intervenu sur deux maisons pour les tests d’étanchéité et attestation finale Rt2012 et il a du y avoir plusieurs aller retour entre keeplanet et le client avant que l’étude soit enfin bonne ! L’étude PDF comportait des non conformités alors qu’il n’est a priori pas possible de générer des études si certaines choses sont non conformes (je ne suis pas thermicien donc je préfère en parler avec des pincettes …).

    Le débat sur le prix de l’étude est en liaison directe avec notre métier car avec des études baclées, nous devons ramer derrière pour calculer l’AT BAT (c’est pas la mort), et régler les non conformités des études pour générer l’attestation d’achèvement.

    Conclusion :
    Nous mesureurs devrions chiffrer plus cher lorsqu’un BET low cost a fait l’étude alors que le client cherchera forcément le prix. Inversement, nous serions en mesure de demander moins lorsqu’on réceptionne une étude solide, alors que le client est prêt à mettre un peu plus pour des tests de qualité ! (oui je précise « de qualité », car certains font déjà plusieurs tests de maisons par matinée)

  18. Bonjour,

    Je suis opérateur en infiltrométrie et j’ai lu tous ces commentaires avec attention en approuvant totalement…
    Et au-delà des dires de mes confrères concernant les études thermiques, le cas est le même pour notre activité.

    Certains tests d’infiltrométrie sont, excusez-moi du terme, « torchés » et expédiés à des prix défiant toute concurrence parfois… On imagine que la méthode est plus ou moins la même que pour le études.

  19. Il y a tout de même une information intéressante dans le « droit de réponse » de Keeplanet. 3 secrétaires pour un thermicien ! On peut dire que l’édition des attestations ne semble pas très optimisée (personnellement, le temps administratif consacré à une étude n’excède pas 10 % du temps total) ! Quand aux certifications Afnor, il ne faut pas s’y tromper, il y en a de tous genre et sur tous les sujets, elles ne garantissent pas la qualité du travail réalisé, plutôt la forme.
    Rappelons que les études réglementaires ne peuvent être réalisées qu’avec un logiciel certifié par le CSTB, il n’en existe que 5 ou 6, personnellement j’utilise Pléiade. Même en ayant la chance de tomber sur un projet simple, avec des compositions déjà existantes, il ne semble pas possible de descendre en dessous de 5 heures, avec l’édition du devis et de la facture, sans compter le temps à passer ensuite sur le terrain ou au téléphone avec le client.
    J’ai fait le choix de la qualité et du conseil au client. IL est possible de faire passer le message que nous pouvons faire gagner plusieurs fois les quelques centaines d’euros de différence et que nous ne sommes pas de simples éditeurs d’attestations Bbio
    A quand une enquête de « Que choisir », du style de celle réalisée sur les diagnostiqueurs immobiliers?

  20. Monsieur Keeplanet dit :
    « Votre jalousie n’a d’égale que votre manque de remise en question de vos procédés obsolètes. La NF BET sera bientôt en place chez nous, preuve que la qualité passe avant tout. »

    Ce mépris qui s’affiche clairement viens d’un golden boy fier de sa petite start-up florissante.
    Vous pensez être malin, avoir pensé à tout.
    Croyez-vous vraiment que cette idée de comptoir internet, de société industrielle pour des études RT n’a traversé que votre tête ? Nous n’avons pas les mêmes intérêts nous n’avons pas le même métier.
    Vous voulez l’argent – nous voulons une rémunération
    Vous êtes un gestionnaire – un patron de startup – nous sommes des gens du bâtiment et de l’ingénierie.

    Votre mépris n’a d’égale que votre étroitesse d’esprit vis à vis d’une activité et d’un métier. Oui vous répondez à une attente, avoir un document administratif à bon prix. C’est tout. Quand bien même vos études sont techniquement correctes, cela ne change rien. Votre activité est pendu à un arrêté, à un gouvernement, au bon vouloir de l’administration … Le pire c’est que cela vous convient.
    Vous n’apportez rien à la société mais en retour la société vous paye. Vous êtes l’anomalie du système, système qui est est déjà bien malade. Vous êtes la partie émergé de l’iceberg qui sous couvert de nous faire économiser de l’énergie produit une écologie commerciale, mercantile, sans intérêt…

    Nous n’avons pas les mêmes intérêt, pas les mêmes idées. Arrêtez d’essayer de vous justifier sur ce blog ou ailleurs.
    En conclusion je dirais que l’objet de Keeplanet c’est effectivement comme son nom l’indique « conserver la planète » ou plutôt pour traduire cela correctement « conserver le monde tel qu’il est » avec sa pollution,ses consommations d’énergies et surtout ses patrons « verdâtre » écolo tant que le portefeuille est bien rempli.

  21. Un peu comme tout le monde ici, je suis tombé sur ce blog en cherchant à comprendre comment certains sites sur le net arrivent à proposer des tarifs aussi bas pour une prestation intellectuelle qui demande pas mal de temps dès lors que l’on s’applique à faire un travail professionnel. Pour ma part, notre BE propose des tarifs allant de 500 à 800€. Certaines personnes ont tenté l’expérience du low cost sur internet et nous avons eu la surprise de les voir se retourner vers des BE comme le notre pour finaliser leur dossier, car évidemment, les renseignements fournis par ces structures low cost étaient plus que légers et les dimensionnements incohérents. Bref, c’est pour moi payer trop cher pour des informations erronées. J’ajoute que tous les projets sur lesquels nous travaillons ne passent pas comme une lettre à la poste, pas mal d’AR sont nécessaires avec les artisans, les distributeurs, les architectes, etc etc. Il est donc évident que l’on ne peut pas décemment faire un travail de qualité en ne passant que qqs heures sur un projet.

  22. Bien, je crois qu’à nous tous, nous avons fait le tour de la question et que nous avons là un bon aperçu des opinions de tous ceux qui sont concernés par cette question.

    Je vous avoue que je serais heureux que cet article finisse par disparaître de la liste de mes pages les plus vues (il n’et déjà plus le premier, chouette !).

    Je vous invite donc à n’ajouter votre commentaire que si vous apportez quelque chose de vraiment nouveau, sinon je ne le publierai pas 😉

  23. Très intéressant cet article… Mais alors pour les profanes, comment savoir si un BE est fiable ou pas ? perso j’ai un pavillon des années 50 moyennement isolé, avec une conso chauffage pas astronomique… Je me tâte pour faire une isolation par l’extérieur, mais pour savoir si le jeu en vaut la chandelle, je voudrais d’abord l’avis du VRAI pro, donc d’un BE sérieux… Je suis prêt à mettre 700 € ou plus dans cette étude, ça ne me gêne pas du moment que j’ai la garantie que ces infos seront fiables, et donc qu’elles me permettront en toute connaissance de cause de faire (ou non) des travaux d’isolation supplémentaire… Je me méfie comme de la peste, des milliers de pseudo BE sortis de je ne sais ou, très visibles sur internet, avec tout un tas de « partenaires » pour faire des devis de travaux, etc… Alors COMMENT le consommateur de base peut il faire le tri, et trouver un BE sérieux ? y’a t’il des labels de qualité? un conseil de l’ordre, etc… Bref une info qui nous permette d’avoir une liste de BE sérieux dans notre département (le 60 en ce qui me concerne). merci

    1. Une étude thermique, bien faite ou pas, ne vous apportera rien, si ce n’est de dire qu’être bien isolé, est toujours mieux que de ne pas l’être, ce dont vous vous doutiez déjà. Les temps de retour sur investissement qui sont calculés sont aussi peu réalistes que les émissions de CO2 d’une volkswagen.
      Le seul audit à faire est un thermographie infrarouge, mais vous tomberez sur les mêmes écueils que pour les études thermiques(compétence des opérateurs). SI vous décidez d’en faire une, exigez qu’elle soit conforme à la norme NF EN 13187,avec production du rapport réglementaire. Une telle étude coûte environ 500 € (attention aux low cost)

      1. bonsoir,
        je me permets de répondre car je trouve, cher rideau, votre réponse totalement inadapté. Vous parlez de faire une thermographie en disant que c’est la seule chose a faire. Pouvez vous me dire en fonction de ce que vous connaissez de la maison de JP MAGAH, ( pas grande chose)en quoi ça serait pertinent. Une maison des années 50 a peu de chance d »être isolé surtout au niveau des murs. Dans ce cas une thermographie n’a aucune pertinence. mais alors aucune.
        Concernant le temps de retour sur investissement, il n’est peut être pas tout a fait juste car beaucoup d’aléa rentrent en jeu mais si on se donne la peine d’établir plusieurs scénariis, ça permet de savoir quels travaux on doit prioriser en fonction des attentes.
        Et surtout, normalement, c’est réalisé par une personne neutre qui n’a rien a vendre et donc aucun intérêt. Dans mon cas, il m’est arrivé de conseiller au client de ne pas changer sa baie vitrée qui était pourtant en simple vitrage. .
        Un bon auditeur doit tenir compte de vos attentes et de votre notion du confort. Il doit tenir compte de votre budget.
        Il doit également vous expliquer les différences entre les matériaux isolants et surtout axer ses recommandations en commençant par étudier l’enveloppe avant de vous conseiller de changer votre chauffage. On peut penser a d’autres paramètres pour se faire une idée de la compétence de la personne ( expert en rénovation énergétique, OPQIBI, demander quel méthode de calcul il applique pour faire son audit….. etc)
        Je fais simple mais au final, je dirais que le mieux c’est de téléphoner a différents auditeurs, de leur poser des questions un peu technique, de vous assurer de leur neutralité et de faire en fonction de votre feeling.

  24. Pour être aussi provocateur que rideau, une thermographie, bien faite ou pas, ne vous apportera rien, si ce n’est de dire qu’être bien isolé, est toujours mieux que d’être mal isolé, ce dont vous vous doutiez déjà !

    La thermographie est un examen qualitatif dont vous ne pourrez rien tirer d’un point de vue quantitatif (économies, confort), il permet simplement « de constater la qualité d’isolation thermique de l’enveloppe et de détecter les ponts thermiques de structure », dixit le CEREMA en personne. Il n’a pas vocation à orienter les travaux, en est d’ailleurs totalement incapable comme l’explique energeolecyril. Son utilité vient après les travaux pour constater si on a bien bossé ou pas. Constater les flux de visu avant travaux, c’est joli, c’est sympa, mais, dans le cas de travaux d’ampleur, c’est comme regarder des vieilles photos, cela ne nous dit rien sur ce que sont devenus les protagonistes.

    Comme vous n’êtes pas obligé de me croire sur parole, regardons ensemble 2 thermographies du CEREMA justement. Personne ne mettra en doute la compétence de cette institution publique, et, fait rare :), innovante.


    Sur cette première thermographie, après travaux, on constate que des ampoules, c’est chaud, qu’une porte-fenêtre ouverte laisse s’échapper plus de chaleur que fermée et que sinon, ben… il n’y a pas de défaut d’isolation. On n’aperçoit même pas de pertes au niveau des nombreux refends (traités spécifiquement), pourtant en pierre et larges de 50 cm.


    À l’intérieur, on voit des ponts thermiques qui ne sont pas des défauts mais une irrégularité attendue : « il importe de signaler que dans une telle configuration (angles rentrants vu depuis l’intérieur), le refroidissement, qui dans tous les cas peut être constaté, est totalement normal. En effet, si la paroi est parfaitement isolée, le dit phénomène est réduit mais toujours existant. » (CEREMA, 2015).

    Ceci étant dit, quand je nous relis, je me dis qu’on donne une bien belle image de la profession. Toujours à défendre son bout de gras, prêt à dénigrer le travail des autres, wow, vivement qu’on disparaisse. Notez, c’est bien ce qui est prévu (merci le RGE), comme pour les contrôleurs, d’ici 20 ans, il ne restera sans doute pas plus d’une dizaine de BE, bien en place et qui s’entendront pour ne pas critiquer leurs concurrents.

    Avec ce bien bel exemple de solidarité, comment voulez-vous que, d’une part, les particuliers comme vous, JP Magah, s’y retrouvent et ne jugent pas, d’autre part, notre travail comme de la paperasse inutile d’improductifs ?!

    Sur l’aspect inutile, je n’ai pas envie de me battre. Généralement ceux qui m’emploient comprennent mal ce que je fais avant que je ne sois intervenu et sont après, bien plus au clair et satisfaits.

    Voilà d’ailleurs mon premier conseil, consultez les références des BE que vous contactez ! Méfiez-vous des BE qui cumulent des références et le nombre de clients, surtout quand ils sont peu nombreux au bureau. Faites plutôt confiance à celui qui prend le temps de vous écouter avant de répondre, qui a des arguments mais pas de certitudes et qui est même prêt à vous faire rencontrer d’anciens clients.

    Méfiez-vous des certifications, les plus gros peuvent se les payer comme vous achetez une baguette le matin. Que ce soit des certifications de compétence ou des certifications de projet. Je connais des centaines de maison qu’un certificateur a adoubé faute d’être capable de débusquer les tricheries dans les études (un article à venir ?!).

    Mon blog a aussi vocation à vous donner assez de vocabulaire pour discuter avec un thermicien. Je n’imagine pas faire de tous mes lecteurs des pros mais m’acharne à montrer à la fois que c’est complexe mais aussi assez simple pour que vous osiez débattre avec un collègue.

    Allez chercher un BE comme vous iriez chercher un médecin. Montrez-vous suspicieux quand il vous annonce un prix quatre fois moins cher que son confrère. Refusez d’être traité à la va-vite, au prétexte qu’il y a du monde qui fait la queue. Recalez celui qui vous demande de vous taire au prétexte que c’est lui le professionnel.

    Il y a quelques années, j’avais l’espoir de monter un réseau de confiance, par cooptation, en m’appuyant sur un réseau existant (p.ex. Eco-batir). Des gens compétents et passionnés à qui vous achetez pas simplement un service mais plus de temps pour leur permettre de vivre de leur passion. Je crains fort que le RGE ne rende l’entreprise bien utopique.

  25. Je me permets de réagir suite à ce que j’ai pu lire. J’aime beaucoup les publications d’Olivier, je les lis depuis des années et je passe de temps en temps voir si il y a des nouveautés. Je suis également thermicien depuis 8 ans, je fais du calcul RT mais aussi des STD, depuis des années. Sauf qu’a lire certains, j’ai le sentiments qu’ils sont un peu déconnecté de la réalité.

    Je m’explique :
    Il faut en faite remonter à la source : les maitres d’oeuvre et les maitres d’ouvrage. Un maitre d’ouvrage, lorsqu’il veut faire construire une maison, bien souvent il consulte plusieurs maitres d’oeuvre. La plupart du temps, il recherche un prix, il ne faut pas se leurrer et à vrai dire, la RT2012 pour eux cela représente surtout des contraintes. Ils font donc une confiance aveugle à leur maitre d’oeuvre et regardent les vues en plans, les façades et surtout le tarif. Après, la conformité à la RT2012 est le problème du maitre d’oeuvre. Le processus est simple : maitre d’oeuvre conçoit, dessine et fait une première estimation de son coté. Si cela entre dans le budget du client, il affine son projet et lance des consultations auprès des artisans pour avoir un prix définitif. Il sait quoi faire pour qu’un bâtiment soit conforme à la RT2012. Après le retour des artisans, il ajoute les frais de maitrise d’oeuvre et les divers frais d’études pour obtenir le prix final du projet. Le client signe ou pas à se stade, selon également les propositions des autres maitres d’oeuvre qu’il a pu consulter. Vous devinez bien que c’est la course au prix !

    Ensuite, c’est simple, lorsque le client signe avec le maitre d’oeuvre, ce dernier rempli alors une fiche de renseignement dans laquelle il synthétise le CCTP à destination du thermicien. A cela il joint les plans.

    Le thermicien est payé généralement entre 300 et 450 EUR HT pour donner un état de conformité sur le projet suite aux éléments transmis. A savoir que les maitres d’oeuvre et constructeurs savent pour la grande majorité rendre un projet conforme, et haut la main. A vrai dire c’est techniquement pas sorcier une fois qu’on a fait quelques projets.

    Le thermicien mouline donc avec les éléments transmis et consacre le temps qui lui a été attribué en terme de tarif. La conséquence est qu’il y a un usage abusif des valeurs par défaut, EDIBATEC permet un gain de temps considérable et les habitudes techniques entre maitres d’oeuvre et thermicien font que bien souvent, se sont les mêmes caractéristiques de l’enveloppe qui sont utilisées d’un projet à un autre (même composition des murs, des rampants, des planchers haut, bas, ponts thermiques, etc.. ). Il suffit donc d’utiliser les compositions pré enregistrées, ce qui génère un gain de temps considérable. Au final, si on cumule les caractéristiques pré enregistrées + valeurs par défaut + EDIBATEC + expérience on arrive à mouliner un projet en relativement peu de temps, ce qui permet de plutôt bien s’en sortir avec des tarifs aussi bas.

    Et il est ou le problème? la plupart du temps les projet sont conforme, haut la main, avec par exemple des Cep de 45 ou 50 pour un Cepmax de 60, en utilisant les valeurs par défauts. Ce qui signifie que c’est le cas le plus pénalisant et de plus c’est fait pour. Je ne comprend pas pourquoi certains d’entre vous se masturbent tant, à saisir un calcul RT avec autant de précision qu’une STD alors que la THBCE et les catalogues par défaut permettent de gagner du temps. Pour quoi? pour au final arriver déjà à des valeurs moindre car ils utilisent des valeurs certifiées et plus précise? Pour arriver à 43,8 ou 43,9 au lieu de 45 ?

    Je rappel que la RT2012 permet juste de donner un état de conformité : CONFORME / NON CONFORME. Conforme à 43,8 ou à 45 KWHep/m2.an, tout le monde s’en fiche et dans tout les cas, c’est conforme avec la RT2012 et la THBCE.

    La réalité, elle est là!!

    Ensuite, le conseil, c’est autre chose, aucun client n’accepte de payer 1 EUROS de plus pour du conseil, c’est sensé être le travail du thermicien je suis bien d’accord, mais ce travail là, c’est le maitre d’oeuvre qui le réalise. Et bien souvent, ils savent à force de réalisation et d’échange avec le BE ce qui fonctionne bien et moins bien, il y a des évidences qui sont conditionnées par la RT2012 et au final c’est pas bien compliqué…

  26. Bonjour point de vue,

    D’abord, merci pour votre fidélité !!! 😛

    Tout ce que vous dites est vrai et caractérise le marché majoritaire. Mais, pour ma part, comme je l’ai souvent dit, je ne travaille jamais avec des maîtres d’œuvre, très majoritairement sur des projets d’architectes. Et, dans mon cas, il n’y a quasiment jamais de copier-coller, jamais la même enveloppe, jamais le même pack de systèmes. C’est d’ailleurs bien l’intérêt de passer par un architecte : l’optimisation à tous les niveaux ! Quand je dis tous les niveaux, c’est aussi en terme de prix. Contrairement à ce que l’on croit, les honoraires d’un architecte sont inférieurs à la marge d’un constructeur de maisons individuelles. Et l’architecte travaille avec le maître d’ouvrage pour le meilleur rapport qualité/prix du chantier, sans relations économiques avec les entreprises.

    Bon, enfin, ce n’est pas à moi de défendre leur profession 🙂

    Pour ce qui est de la RT2012 facile à passer en maison individuelle, et bien, ce n’est pas mon avis. Effectivement, je vois des BE qui font passer des logements facilement, même avec de l’électricité directe, mais quand je peux relire les études, je vois régulièrement des approximations qui n’en sont plus et qui avantagent la performance d’un pourcentage très très loin d’être négligeable. Je veux, tout de même, bien croire que de nombreux maîtres d’œuvres, à force de refaire la même maison, savent faire du bâti conforme sans plus conseil de thermicien.

    Je suis d’accord avec vous, qu’on soit conforme à 43,8 ou 45 kWhEP/m²/an, on s’en fiche royalement ! La RT ne doit surtout pas être utilisée comme un outil d’optimisation, ce serait aberrant tant elle n’est pas construite pour. C’est d’ailleurs pourquoi, je n’hésite pas à handicaper mes projets avec des valeurs par défaut, pour l’aspect réglementaire en out cas. Si cela passe avec des valeurs handicapantes, cela passera avec des valeurs plus réalistes, je n’ai aucune vocation à nourrir Th-BCE avec une méticulosité de joaillier.

    Mais, dans la réalité, comme vous dîtes, il se passe souvent l’inverse, plutôt qu’une valeur par défaut handicapante, on utilise une valeur par défaut bien plus vertueuse que prévue, par ex. un pont thermique avec rupteur là où c’est chiffré sans. Au final, le client est ravi, satisfait à 97 %, puisque le chiffrage est bas et la conformité acquise.

    Maintenant, s’il y a contrôle des règles de construction, le client sera moins ravi de se voir contraint à débourser pour obtenir la conformité. Si des valeurs handicapantes ont été utilisées, le CEREMA, lors de la CRC, va vous retoquer tout de même, demandant à reprendre l’étude malgré tout, mais il n’y aura cette fois pas de mauvaise surprise à attendre.

    Je serais d’ailleurs très curieux de connaître les statistiques de la RT2012, quand on se souvient qu’une étude de 2011 concluait à trois maisons non conformes à la RT2005 sur quatre sur 16,74% des permis de construire déposés en 2007 !

    Je ne cherche pas à chipoter. À quoi bon avoir une réglementation exigeante si on en vérifie pas la bonne application ?! Finalement, ne serait-il pas plus raisonnable que les maîtres d’ouvrage fassent une auto-déclaration, comme les impôts ?! Un logiciel en ligne ferait le calcul tout seul, gratuitement. Cela n’éviterait pas les tricheries mais au moins cela n’enrichirait pas les plus malhonnêtes.

    1. Quelques petites corrections quand même : l’étude est faite avant les travaux et est donc forcément conforme, s’il y a tricherie, c’est après. Cette étude doit être remise par le maître d’ouvrage aux différents intervenants techniques qui doivent observer les prescriptions du BE, pas l’inverse. J’indique sur mes études au maître d’ouvrage que toute modification du projet initial est susceptible d’entraîner la non conformité globale du projet, j’offre 3 mises à jour gratuites Le problème réel est en phase de contrôle. Cette activité, dans le pavillonnaire, est réalisée pas les diagnostiqueurs immobiliers qui ont des compétences en thermique et plus généralement dans le bâtiment plutôt sommaires. Et combien même ils seraient compétents, n’intervenant qu’en fin de chantier, ils ne peuvent de toute façon pas contrôler les ponts,l’épaisseur ou la nature des isolants réellement posés. D’autre part, je n’ai pas compris l’amalgame fait dans une contribution précédente entre les valeurs par défauts des matériaux et la base Edibatec.

      1. Bah, non, une étude peut donner un résultat conforme tout en étant fausse, c’est une histoire d’intrants, je me tue à le démontrer ici ! Après effectivement, on peut aussi avoir des variantes en chantier qui devraient être vérifiées, qui que ce soit qui le fasse, qui peuvent faire vaciller dans la non-conformité sans tricherie aucune.

        Mais si l’étude est fausse, le contrôleur n’aura rien à redire sur l’attestation finale, quelle qu’immense que soit sa compétence. Cela aussi, j’en parle dans le lien précédent.

        On a donc bien deux sources de non-conformité in situ, soit par des études trop optimistes (délibérément ou non) soit par des variantes à l’exécution non vérifiées.

      2. Désolé de vous contredire à nouveau, mais l’informatique ne peut, depuis la nuit des temps de l’informatique, n’avoir que deux valeurs vrai ou faux. Si le moteur de calcul du CSTB dit d’une étude qu’elle est conforme c’est qu’elle l’est. Vous me semblez confondre étude réglementaire et STD. Les valeurs d’une étude réglementaire n’ont pas pour but de prédire une consommation future, ce qui est de toute façon, même avec les études les plus poussées, totalement illusoire, mais simplement de vérifier la conformité à la réglementation.

      3. Bonjour,
        Je plussoie ce que dit Olivier et c’est d’ailleurs bien navrant. A plusieurs reprises, il m’est arrivé de constater que l’étude était fausse sans pouvoir la remettre en cause complètement.
        Il ne s’agit pas de compétences mais de pouvoirs donnés par la mission de contrôle à l’ achèvement des travaux. L’attestation est ainsi faite que nous ne pouvons pas remettre en cause les calculs.
        En ce qui concerne le contrôle, même si nous n’intervenons qu’ a la fin ( lors du test d’étanchéité en ce qui me concerne), nous pouvons quand même vérifier les épaisseurs d’isolant et se renseigner ( factures) sur la présence ou pas de rupteurs par exemple. Rien ne nous empeche de monter dans les combles pour mesurer les épaisseurs
        Je trouve votre procès sur les  » diagnostiqueurs » un peu déplacé . Je vous assure que je pourrais faire le même envers certains BET qui auraient tendance a bâcler leurs études et sur laquelle il faut repasser car les données sont fausses.
        En espérant que la future RTE ne soit pas galvaudée comme l ‘est actuellement la RT 2012 car elle aurait du être une avancée vers le bâtiment performant et ce n’est pas le cas. La faute entre autres a certains BET aussi qui n’ont vu que le côté règlementaire et qui ont cassé et dévalorisé une activité en pratiquant des prix pour des prestations dignes de Lidl

  27. C’tte blague, j’vais vous répondre informatiquement alors rideau ! ^^

    >>> def ThBCE():
    mouton=raw_input("C'est quoi votre mouton ?")
    if mouton=="lion":
    print "GRRRRRRRRR !"

    >>> ThBCE()
    C'est quoi votre mouton ?lion
    GRRRRRRRRR !

    Non, sérieux, lisez donc ma bafouille ! 😛

  28. je suis d accord avec votre article !
    mais je peux vous dire un truc c est pire quand on est une femme!
    Passez moi votre directeur!
    Je ne souhaite pas parler avec la secrétaire! Sans blagues!
    Et je vous parle pas des constructeurs revendeurs de matériaux ou pire des maçons! qui m’inventent à tour de rôle des prénoms guillaume , pierre etc….
    En plus faut réussir à ce battre contre des tarifs qui veulent rien dire!
    Voila double combat ! c est fatiguant !

  29. Bonjour! ce n’est pas les pros du secteur qui sont en cause; c’est une réglementation sur RT2012 que le client n’a pas envie de subir ou du moins de payer et à qui on dit il n’y a pas le choix car en fait, je m’en tape que ma future maison respecte la RT2012 et cela m’arrange presque si on me valide ma conformité sans qu’elle le soit vraiment…. Je m’explique :
    Je fais une maison en paille pour laquelle j’ai quasiment toutes les réponses (après quand même une étude personnelle depuis 10 mois) quand aux isolation sols, murs, toit, huisseries,….

    donc cette RT 2012 m’embête car bien que je la suive à la lettre au niveau constructif je sais très bien que même si ma maison n’est pas entièrement étanche, elle respectera mes critères d’énergie (chauffage sain, peu de consommation, renouvellement de l’air)….donc je veux bien payer un « clown » qui me donne le document PC et qui me certifie ma maison à la fin…. vous comprenez de ce point de vue là que le choix de payer 200€ ou 2000€ n’est pas un mince choix quand on veux construire une maison soi-même pour 50000€ au total… je vous dit cela mais je n’ai pas encore choisi combien je vais payer pour ce pack RT2012 …! alors?!! Bonne continuation et je comprend votre point de vue honnête et de « survie »…. comprenez vous le mien? Jean Marc

  30. Bonsoir Jean,

    Je comprends tout à fait votre point du vue. C’est pour cela que je partage l’avis d’Ivaldir, cessons de confier les calculs réglementaires à des thermiciens, qu’on offre aux maîtres d’ouvrage la possibilité de faire des auto-déclarations avec des logiciels gratuits ! Cela n’éviterait pas les tricheries mais au moins cela n’enrichirait pas les fraudeurs.

    En revanche, méfiez-vous, il n’est pas si facile de satisfaire la RT2012, elle peut se montrer très sensible à des points qui semblent être de détails. Mais bon, si on fait l’impasse sur les détails…

  31. Et voilà un petit nouveau qui s’ouvre à côté de chez moi et qui pratique des prix de dingue! Comment fait il ??? Entre l’assurance tout les mois,les charges! Je comprend mieux pourquoi c’est calme de mon côté!

    Et pire … il est en bisbis avec une personne pour l’infiltro! Donc vas y la perméabilité bidouille pour faire passer tout ce que veux le client ! Et personne vérifié bien-sûr!

  32. Bonjour
    Pour ma part je crois comprendre, pourquoi ils sont si peu cher. il y a de ça deux mois (mai 2018)
    Le sujet de nos tourments … offrait un poste en CDI pour un Bac +2 expérimenté études RT20012 …
    à 1705 brut/mois …
    Merci Olivier pour votre temps et vos remontés d’infos

    Bien à vous Toutes et Tous
    Erick

  33. Bonjour,
    Ça fait maintenant 1 an que je suis installé et il vrai que mes devis n’aboutissent pas car on me dit souvent que sur le Web c’est moins chère.
    J’essaie de baisser mes tarifs mais c’est impossible avec une assurance décennale et RC Pro de 5000 € à l’année.
    Le combat est-il perdu d’avance?

    Bien à vous

Répondre à Ahmed Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.