Les tarifs des études RT2012

DROIT DE RÉPONSE DE KEEPLANET

14 OCT. 2013

Bien que je ne me sois pas permis de mettre en doute la réputation de personne, Keeplanet m’a adressé ce jour une LRAR comminatoire, dont l’objet est « Réponse à vos propos sur votre blog internet ». Bien sûr, plutôt que d’être accusé — sans plus de procès — de diffamation, j’aurais apprécié qu’ils interviennent ici ou qu’ils me contactent directement ; il ne s’agissait pas, dans cet article, de jeter l’opprobre sur qui que ce soit mais d’expliquer aux particuliers pourquoi les thermiciens indépendants comme moi ne peuvent pas faire de premier prix. Voici donc, dans l’intégralité et sans aucune modification, la réponse de Keeplanet, qui, quoiqu’il en soit, méritait un droit de réponse puisque plusieurs commentateurs évoquent cette société industrielle au CA de 115 000 €/mois :

Bonjour, Dirigeant et fondateur du bureau d’étude KeePlanet que vous semblez à priori connaitre, je me permets de vous écrire cette lettre afin de clarifier plusieurs points sur notre structure que vous semblez, au final, méconnaitre. Pour présenter la structure dans ses grandes lignes, aujourd’hui Keeplanet c’est : – 13 salariés en CDI (Aucun stagiaire actuellement, nos stagiaires sont embauchés dans 80% des cas, salariés BAC+3 ou BAC+5). – Plusieurs milliers d’études RT2012 à ce jour, un bon millier d’études BBC avant janvier 2013 (Donc contrôlés par les organismes certificateurs qui, si vous en avez fait l’expérience, sont plutôt pointilleux !). – En étroite collaboration avec l’ADEME, la région Alsace et la CCI qui nous suivent dans le développement de notre jeune structure innovante (Voir article point éco de juillet 2013) – Une certification NF bureau d’étude thermique en cours. Dans votre article « Les tarifs des études RT2012 », je me permets de remettre en cause le fondement de vos affirmations et vous invite : – A faire la différence entre le salaire net et le coût d’un salarié – A percevoir qu’un thermicien chez nous est aidé par 3 secrétaires dans les tâches administratives et échanges clients non techniques (Notamment l’édition d’attestation) et plusieurs serveurs pour générer les tâches automatiques (Mails de relance, facturation …). – A percevoir que nos métrés sont entièrement réalisés à la main (aucune utilisation du Gbxml par exemple), leur saisie a simplement été optimisée. En conclusion, notre notoriété grandissante étant en jeu dans la qualité de nos rendus il n’y a AUCUNE compression des salaires chez nous et AUCUNE impasse sur nos études. Un processus d’autocontrôle (thermicien différent) a d’ailleurs été mis en place pour cela. Je vous invite donc à rédiger un erratum en haut de page comme la loi l’impose lors de propos diffamatoires. Cordialement, M. PIERRE

Depuis le 1er janvier 2013, ça y est la RT2012 s’applique partout dans le neuf (ou presque mais ce serait trop long à expliquer) !

Les particuliers qui construisent cette année se doivent donc d’intégrer cette mise à jour de la réglementation thermique non sans une certaine panique :

« — Oui, allo, bonjour. Vous faites les attestations pour le permis de construire ?

— Heu oui, enfin, je fais des études thermiques réglementaires, oui…

— Ah bon, mais vous faites pas le certificat ?

— En réalité, l’attestation, c’est vous qui la signez, moi je fais l’étude qui justifie tout ça. Mais je peux toujours vous l’éditer si ça vous arrange.

— On m’a dit qu’on pouvait le faire soi-même, oui. Le logiciel coûte cher sinon ?!

— Heu…. vous avez des connaissances en thermique ?

— Il parait que c’est pas si compliqué…

— …

— Et sinon vous demandez combien pour une étude ? — Cela dépend de votre attente, si vous voulez une étude complète ou juste un calcul du BBio pour le permis de construire. Mais, grosso-modo, mes tarifs pour une étude complète sont entre 400 et 1000 € HT, avec une assistance illimitée à la conception. Cela varie en fonction de la complexité de votre projet* et de ces chances d’être conforme au premier coup. * En réalité, j’accorde des bonus/malus en fonction de l’occupation et de la compacité.

— J’ai un ami qui m’a dit qu’on pouvait avoir ça pour moins de 200 € ! — … »

Je ne voudrais pas encore étaler mes dons de médium zip myopera smiley mais, comme je l’avais « prédis », la RT2012 a attiré les convoitises des marchands du temple et voilà qu’on vous propose des études RT2012 pour moins cher qu’un Diagnostic de Performance Énergétique ! jester myopera smiley

Je ne sais pas quel salaire vous jugez qu’un thermicien mérite. Il sera difficile de juger aux diplômes parce qu’on peut se revendiquer thermicien avec un simple BAC pro comme avec un doctorat en énergétique comme ma pomme banana myopera smiley

Laissez-moi vous démontrer que tout le monde ne peut assurer un tel prix…

Prenons les choses à l’envers et imaginons un thermicien indépendant, comme moi, qui prétend à peine à un peu plus du SMIC par mois, disons 1 500€ net (avant impôts). C’est à la fois peu et beaucoup puisque c’est ce à quoi peut s’attendre une jeune infirmière mais bien moins que le salaire moyen des diplômés bac+2 qui se situe plutôt autour de 2 000 € en 2013. Ne parlons pas des bac+5 qui eux sont au-delà des 3 000 €, en moyenne.

Continuons dans la prospective et admettons que ce modeste thermicien s’aligne à 200 € ttc pour une étude réglementaire complète. Dans ce cas, si l’on tient compte d’un minimum de frais* (dont assurances), il lui faudra pas loin de 14 études par mois pour s’assurer le salaire annoncé plus haut. Et bien sûr, cela suppose que ce Stakhanov des temps modernes ne fassent que ça : aucun rendez-vous, aucune corvée administrative (la blague !), aucune autre activité que de faire tourner le moteur du CSTB plus de 150 h/mois. *vraiment minimum, celui que considère le fisc pour les micro-entreprises qui débutent à peine avec un logiciel et un ordinateur.

14 études par mois, cela donne à peine plus de 10 heures par étude, y compris l’attestation au permis de construire et celle à l’achèvement des travaux évidemment. party myopera smiley

Autant vous dire que, sans même compter les échanges avec l’architecte, sans prendre en compte les réunions avec le maître d’ouvrage, il me faut plus de 10 h pour étudier, même réglementairement, une maison individuelle.

Et pourtant, je crois, sans me vanter, avoir un minimum d’expérience et de diplôme whistle myopera smiley

Mais alors comment font-ils si mon petit thermicien indépendant ne vous prend même pas pour un pigeon ? Leur réponse est en général très simple : »Nous sommes particulièrement efficaces et avons optimisé tous les processus administratifs, comptables comme logiciels. Nous avons énormément travailler pour respecter votre pouvoir d’achat, diminuer notre marge et assurer un accompagnement des plus efficaces ».

Quand ils parlent d’optimisation de la relation avec le client, ils veulent dire qu’ils font tout en ligne et que c’est une énorme économie par rapport à la concurrence ?! Parce que vous croyez vraiment qu’aujourd’hui encore, il y a des bureaux d’études qui fonctionnent autrement ? Tous les bureaux d’études gèrent les échanges à distance, sauf… si le client s’y refuse ou n’en est pas capable.

Là où ces thermiciens low-costs annoncent gagner le plus de temps, c’est sur la modélisation thermique de votre maison. Et oui, bien sûr, ils sont en avance sur tout le monde pour mettre en place les métrés de votre bâtiment. Pourtant, on ne peut entièrement automatiser la modélisation thermique d’un bâtiment parce que l’enveloppe thermique n’est pas forcément l’enveloppe « visible ». Il y a des nuances entre les deux qui peuvent emmener des divergences terribles sur les résultats.

Alors comment font-ils réellement ? Je ne sais pas (pour Keeplanet, ce ne sont pas des stagiaires d’après son fondateur, cf. sa réponse ci-dessus), mais en tout cas, on ne peut payer un ingénieur que sur quelques heures avec 200€ !

J’imagine que là où ils font le plus d’économie (de temps), c’est sur les détails de la conception. Pour faire simple, je suppose qu’ils usent et abusent des valeurs par défaut de la réglementation sans chercher à modéliser de très près votre projet. En gros, ils dessinent la coquille de votre maison, entrent vos systèmes et pour le reste, usent d’un catalogue généraliste, en particulier sur les ponts thermiques ou l’inertie. Sans doute, également, que cette prestation à 200€ est une base et qu’il y a des options plus couteuses qui entrent en jeu…

Enfin, en moins de 5h, voilà votre bâtiment modélisé et ces performances simulées. La marge d’erreur est peut-être très forte mais bon qui vérifiera, pas vous c’est sûr*… Et puis, vous, client appâté par le prix, il vous importe peut-être finalement peu que le calcul soit faux, tant qu’on vous autorise à construire. Avec un peu de chance, vous ne consommerez pas le double de ce qui a été calculé et les moisissures se feront discrètes… * moi, je peux, avis aux entendeurs ! 🙂

Finalement, vivement qu’on sous-traite avec la Chine pour proposer des études à moins de 50€ !


Notes :

Publicités