DIALuxanimFLJ

DIALuxanimFLJ

DIALuxanimFLJ est une application légère pour faciliter le calcul des surfaces couvertes par un FLJ supérieur à un seuil donné à partir d’images générées par DIALux. La première version a été mise en ligne le 10 octobre 2007.

Comment cela fonctionne ?
DIALuxanimFLJ analyse les images exportées depuis l’édition des « valeurs grises » de DIALux (de préférence au format PNG). Il n’accepte que les images en « fausses couleurs » comprenant 2 zones séparées par un seuil, et détermine le pourcentage de présence de chacune d’elles.

Comment çà s’installe ?
Il suffit de décompresser l’archive dans le dossier contenant toutes vos images à analyser puis de faire un double-clic sur DIALuxanimFLJ.exe. Un fichier log (en HTML), qui synthétise l’ensemble des résultats, est alors créé. Depuis la version du 15 septembre, DIALuxanimFLJ.exe accepte la saisie de chemins d’accès de dossiers comme paramètres en ligne de commande (cf. ci-dessous). Quelle que soit la méthode utilisée, l’application analyse en cascade tous les sous dossiers et génère un fichier log unique dans le dossier d’accueil.

:: Analyse de deux dossiers :
:: dir_image_1 et dir_image_2 dans "Mes Documents"
:: Modifiez les dossiers à analyser (vous pouvez aussi en ajouter)
:: puis enregistrez ce bout de code dans le dossier d'accueil de DIALuxanimFLJ.exe
:: en changeant l'extension en .bat (exemple.bat p. ex.)
DIALuxanimFLJ.exe "C:\Documents and Settings\Utilisateur\Mes documents\dir_image_1" "C:\Documents and Settings\Utilisateur\Mes documents\dir_image_2"

Où puis-je télécharger cette application ?
L’archive auto-extractible pour Windows est récupérable en cliquant sur l’image ci-dessous :

dialuxanimflj


Historique :

  • 10 juin 2008 :
    • Élimination de l’échelle placée à droite dans les images exportées par DIALux, en indiquant dans le fichier « dialuxanimflj.config » la taille absolue ou relative de l’échelle.
  • 11 juin 2008 :
    • Le fichier « dialuxanimflj.config » rendu obsolète : détection automatique de l’échelle à droite du graphique.
    • Nouveaux messages dans la console pour indiquer l’état d’avancement des traitements.
  • 16 juillet 2008 :
    • Retour du fichier « dialuxanimflj.config » pour déterminer les couleurs à ignorer, par défaut, le noir et le blanc. Théoriquement, on peut ignorer autant de couleurs que l’ont veut à condition de les placer avant le « #end » qui indique la fin du fichier. Mais je vous avoue que je n’ai pas testé !
    • DIALuxanimFLJ va chercher l’échelle à droite et si il ne la trouve pas, il la suppose en bas. Il supprime du décompte les pixels colorés de l’échelle qu’elle soit en bas ou à droite.
    • Le temps de calcul est un peu plus long parce que cette version est un hybride issue de la précédente mais comportant une nouvelle méthode de recherche d’échelle non optimisée. On verra si j’ai le temps pour améliorer tout çà ! En attendant, cela vous donnera l’occasion d’apercevoir la console DOS si vous lancez le programme via un double-clic 😉
  • 17 juillet 2008 :
    • Cette-fois-ci, plus d’hybridation, une seule méthode optimisée de détection d’échelle, qu’elle soit en bas ou à droite (mais je pars du postulat qu’elle existe).
    • Amélioration des retours en console et du rapport en html.
    • Dorénavant, vous pouvez recopier le rapport, le coller et l’exploiter dans un tableur sans problème !
    • À propos de ce rapport, justement, un double classement est réalisé, permettant de repérer la couleur majoritaire mais aussi la couleur la plus significative par défaut (FLJ > FLJ seuil), grâce aux colonnes d’un tableau et à la présence d’un « % ». Pensez à utiliser la fonction =if(right(C2)= »% »;C2*B2;D2*B2) dans votre tableur préféré.
    • Si vous n’avez rien compris, voici une explication graphique des nouveautés :
  • 15 septembre 2008 :
    • DIALuxanimFLJ accepte les paramètres en ligne de commande : DIALuxanimFLJ.exe C: "C:\Users\"
    • Quels que soit les dossiers que vous entrez en paramètres, le dossier d’accueil de l’application est analysé. Si bien que vous pouvez toujours utiliser DIALuxanimFLJ comme avant, sans lui passer de paramètres.
    • Le rapport de l’analyse est unique, il se situe dans le dossier d’accueil de l’exécutable. Ce rapport bénéficie d’une nouvelle mise en page, plus agréable à l’œil, me semble-t-il.
    • L’analyse n’est pas « récursive » : les dossiers secondaires présents dans les dossiers que vous avez entré en paramètres ne sont pas inspectés.
    • Les vignettes du rapport sont liées aux images originales.
  • 16 septembre 2008 :
    • Pour plus de souplesse et pour préparer de futures évolutions, le fichier de configuration est maintenant au format XML (config.xml). Il est commenté pour vous faciliter la tâche si vous désirez le modifier. Prenez garde à ne pas modifier les balises, uniquement les valeurs ! Petit extra : ce fichier est valide XHTML 1.0 Transitional 😉
    • L’analyse récursive est maintenant implémentée. Si vous n’utilisez pas les paramètres en ligne de commande alors DIALuxanimFLJ examine le dossier qui l’accueille ainsi que tous les sous-dossiers présents sans limite de profondeur. Si vous utilisez les paramètres, DIALuxanimFLJ analyse, en plus de son dossier d’accueil, les répertoires que vous lui avez indiqué de la même façon. Pensez à utiliser les raccourcis ou à utiliser un fichier bat si vous avez beaucoup de dossier à passer dans les paramètres !
  • 12 novembre 2008 :
    • Affichage de la version utilisée de DIALuxanimFLJ dans le pied de page du rapport en html.
    • Amélioration de la gestion des erreurs :
      • Si l’application ne reconnaît pas le format du fichier comme un format image, elle ne procède pas à l’analyse et annonce !cannot identify image file : IGNORED dans l’invite de commande. Le fichier n’apparaît pas explicitement dans le rapport html.
      • Si l’application reconnaît le format image mais est incapable de procéder à l’analyse, elle abandonne en mentionnant ! IMAGE NOT IDENTIFIED AS A DIALUX EXPORT ! dans l’invite de commande et par image non exportée par DIALux dans le rapport.
      • Toute erreur inconnue donne lieu à un descriptif succinct dans l’invite de commande. Cela peut vous  permettre d’en comprendre la cause mais également de m’en faire part de façon plus efficace.
    • Correction d’un bug pouvant empêcher l’analyse d’image sous un format autre que PNG. Les formats supportés sont BMP, GIF, TIFF, PNG et JPEG. Le format PNG a notre préférence.
  • 14 novembre 2008 :
    • Indicateur de nouvelle version en pied de page du rapport : DIALuxanimFLJ n’envoie aucune donnée et son fonctionnement n’est pas altéré si aucune connexion n’est possible.
  • 15 novembre 2008 :
    • Décidément que d’inspiration ces jours-ci. Cette fois-ci une toute petite nouveauté pour vous faciliter la vie : l’Invite de commande reste affichée à la fin de l’analyse et propose soit de quitter soit d’afficher le rapport.
  • 9 janvier 2009 :
    • Mise en place d’un outil de mesure d’audience (outil statistique). Aucun dysfonctionnement si cette fonction est bloquée si ce n’est que vous ne serez pas informé des mises à jour.
  • 8 juin 2011 :
    • Petites modifications purement esthétiques.
  • 28 mars 2014 :
    • Pour s’affranchir du problème du nombre de couleurs, largement augmenté avec DIALux 4.12, je procède à une indexation de l’image, avec son échelle, selon 4 couleurs fonction de la luminosité de chaque pixel (luminosité = moyenne des valeurs RGB).
    • Les informations affichées en console sont maintenant en anglais. Nous avons revu leur contenu pour une plus grande lisibilité et compréhension. Vous retrouverez le nombre de couleurs de l’image (pour rappel, les images de plus de 256 couleurs causaient un dépassement de capacité avec la version précédente de DIALuxanimFLJ). Vous verrez également apparaître les 4 seuils de luminosité qui permettent de distinguer les zones : le seuil qui sépare les deux couleurs significatives correspond à la moyenne des luminosités de chacune d’elles, le seuil maximal à la moyenne entre les deux couleurs les plus lumineuses, le seuil minimal à la moyenne des deux couleurs les plus sombres à l’exception de la première (le noir par défaut, cf. config.xml).
    • Vous pouvez demander au programme de stocker les images indexées, utilisées pour l’analyse, dans « .DIALuxanimFLJ » via la balise <control> dans config.xml. Cela vous permettra de contrôler d’éventuelles erreurs de ségrégation des zones. Un lien a été ajouté dans le rapport html (« XX images analysées ») vers ce répertoire. Attention, si des images ont le même nom, elles écraseront le même fichier image dans ce dossier. Notez que cette option ralentit les calculs de manière assez conséquente.
Publicités